Sur la route du verre dans la Loire au fil du temps.

 

 

Une famille de verriers

 

   Natif d’un petit pays de vignes et de forges, descendant de charpentiers et laboureurs, Michel FECHET quitta à la fin du XIX e siècle son village de St Martin-la-Plaine pour gagner en contrebas la besogneuse ville de Rive-de-Gier où en ce temps là coulait le verre et abondait le charbon.

 

 Incapable de se sédentariser il allait grossir les rangs de tous ces vagabonds verriers, allant de place en place, au gré de l’embauche. De Loire en Italie, d’Italie en Ardèche, de Follembray à Carmaux , le voyage serait trop long à raconter, aussi nous attacherons nous au parcours ligérien de cette famille verrière : Michel le père, Joséphine sa petite épouse italienne, rencontrée près de Vérone et les enfants François, Joseph, Marc mon grand-père. L’aïeul dont les récits tour à tour réalistes et fantasques bercèrent mon enfance.

 

Histoire ou légende de ces « coteries », compagnons du verre, immigrés italiens pour la plupart, dont nous vous invitons à suivre le chemin de Rive-de-Gier à St Romain-le-Puy dansla Loire…

<< Retour